Trois marines américains tués dans l’accident d’un avion à décollage vertical en Australie

Trois marines américains ont été tués dans l’accident de leur Osprey, un appareil hybride capable de décoller verticalement comme un hélicoptère et de voler comme un avion, qui s’est écrasé dimanche 27 août sur une île tropicale isolée au nord du continent australien, a annoncé un membre de leur état-major.

« Il y avait au total 23 personnes à bord. Trois sont mortes et cinq autres ont été blessés et sont dans un état grave, ont été transportés au Royal Darwin Hospital », précise-t-il dans un communiqué. Les autres blessés sont pris en charge sur les lieux.

L’engin participait à des manœuvres américano-autraliennes. L’isolement du lieu de l’accident, survenu sur l’île Melville, située à environ 60 kilomètres au nord des côtes australiennes, a compliqué la tâche des sauveteurs.

« Les opérations de sauvetage se poursuivent », ont fait savoir les autorités américaines, ajoutant qu’une enquête était en cours. Le premier ministre australien, Anthony Albanese, a parlé d’un accident « tragique » et « regrettable ». L’engin participait aux exercices baptisés « Predators Run », une série de manœuvres militaires organisées conjointement par les armées américaine et australienne.

Ces dernières années, l’armée des Etats-Unis a renforcé sa présence au nord de l’Australie, les deux puissances cherchant à contester l’influence croissante de la Chine dans la région Asie-Pacifique.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Du Japon aux Philippines, les alliés des Etats-Unis serrent les rangs face à la Chine

Engin controversé

Un Opsrey MV-22 du corps des marines américains lors d’exercices de décollage et d’appontage sur le porte-hélicoptères australien « Adelaide » dans le secteur des îles Whitsunday, le 7 août 2023.

Les appareils Osprey, issus d’une coopération entre l’avionneur Boeing et le spécialiste des hélicoptères Bell, disposent de deux moteurs en bout d’ailes, qui pivotent pour passer en mode hélicoptère pour décoller, ou en mode avion pour voler plus rapidement. Leur fiabilité a été remise en question à la suite de plusieurs accidents mortels.

En 2022, quatre marines américains ont été tués en Norvège lorsque leur V-22B Osprey s’est écrasé au cours d’exercices de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord. En 2017, un Osprey de l’armée américaine s’était abîmé en mer après avoir heurté l’arrière d’un navire lors d’un exercice militaire américano-australien, faisant trois morts. En avril 2000, 19 marines ont été tués lorsqu’un Osprey s’est écrasé pendant un entraînement en Arizona.

Au début de l’année, l’armée américaine a temporairement cloué au sol tous les pilotes qui ne participaient pas à des missions essentielles, les obligeant à suivre une formation complémentaire à la suite d’une série d’incidents.

Les exercices militaires en Australie ont déjà fait quatre morts dans les rangs australiens, en juillet, quand un hélicoptère Tajan s’est abîmé en mer dans le cadre des manœuvres baptisées « Talisman Sabre », qui réunissait 30 000 militaires australiens, américains et de plusieurs autres puissances de la région. Il s’est écrasé près des îles Whitsunday alors qu’il participait à une opération nocturne.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Comment l’Australie tient tête à la Chine

Le Monde avec AFP