Adrian Mannarino et Benjamin Bonzi qualifiés pour le troisième tour, Titouan Droguet et Hugo Gaston éliminé

Les Français Benjamin Bonzi et Adrian Mannarino se sont qualifiés mercredi 30 août pour le troisième tour de l’US Open. Hugo Gaston a, lui, été éliminé tout comme l’inattendu Titouan Droguet.

Lire aussi : US Open : Titouan Droguet, des tournois du circuit secondaire aux projecteurs de Flushing Meadows

Au total, huit des vingt-quatre Français inscrits dans les tableaux principaux hommes et femmes sont passés au deuxième tour. Quatre jouaient mercredi et les quatre autres (Gaël Monfils, Arthur Fils, Arthur Rinderknech et Clara Burel) joueront jeudi.

Numéro 2 Français, Adrian Mannarino, 35ᵉ au classement ATP, est venu à bout du Hongrois Fabian Marozsan (92ᵉ) – 3-6, 6-3, 6-4, 6-1. Cette qualification pour le troisième tour lui permet d’égaler son meilleur résultat à Flushing Meadows. Parmi les trois têtes de série françaises dans les tableaux masculin et féminin, Mannarino est le seul à franchir les deux premiers tours, après l’élimination, mardi, d’Ugo Humbert et Caroline Garcia.

Après une entame de match difficile, le Français adepte des longs échanges est parvenu à installer son jeu face au Hongrois, qui s’est mis à commettre beaucoup de fautes directes (29 dans les deuxième et troisième sets). Peu à peu, Marozsan s’est laissé enfermer dans les schémas de jeu de Mannarino, précis sur son coup droit et son revers.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Roland-Garros : Adrian Mannarino, le joueur français « allergique » à la terre battue

Au quatrième set, le Français a même régalé le public de plusieurs coups brillants, dont une frappe réflexe entre les jambes en bout de course, avant de gagner l’échange, sous les bravos.

A 35 ans, il tentera d’atteindre pour la première fois les huitièmes de finale du Majeur américain en affrontant l’Américain Frances Tiafoe (10ᵉ), demi-finaliste l’an dernier, ou l’Autrichien Sebastian Ofner (58ᵉ).

Au 3ᵉ tour, Bonzi face à Stricker

Benjamin Bonzi sert face à Christopher Eubanks au deuxième tour de l’US Open, à New York, le 30 août 2023.

Benjamin Bonzi, 108ᵉ joueur au classement ATP, a, lui, triomphé de l’Américain Chris Eubanks (30ᵉ), tête de série numéro 28, 7-6 (8/6), 2-6, 6-2, 7-6 (9/7). Une victoire qui lui offre déjà son meilleur résultat à l’US Open, où il avait atteint le deuxième tour l’an dernier.

Dans des conditions difficiles, avec un public américain bruyant et tout entier acquis à la cause d’Eubanks, le Nîmois de 27 ans a fait preuve de sang-froid, notamment sur un passing-shot de revers qui lui a permis d’emporter le premier set.

Après avoir rapidement cédé le deuxième set, le Français a profité d’une baisse de régime d’Eubanks sur son service, avec 3 doubles fautes et une faiblesse sur seconde balle. Dans le quatrième set, Eubanks a semblé manquer d’allant, commettant 24 fautes directes sur cette seule manche. Bonzi a néanmoins eu besoin d’un jeu décisif et de trois balles de match pour conclure, au bout d’une fin de match très fébrile.

Au troisième tour, le Français affrontera la surprise suisse Dominic Stricker, autre coupeur de têtes de série, qui s’est offert le septième joueur mondial, Stefanos Tsitsipas, au deuxième tour.

Fin de parcours pour Droguet

L’aventure américaine a en revanche tourné court pour Titouan Droguet (171ᵉ), battu par le Tchèque Jakub Mensik (206ᵉ), 3-6, 6-2, 7-6 (7/1), 6-3. Aucun des deux joueurs n’avait encore joué de tableau principal de Grand Chelem et tous les deux étaient issus des qualifications. C’est donc le Tchèque qui affrontera l’Américain Taylor Fritz (10ᵉ) ou le Péruvien Juan Pablo Varillas, vendredi le jour de ses 18 ans. Mensik est devenu le plus jeune joueur à atteindre le troisième tour de l’US Open depuis le Français Fabrice Santoro en 1990.

Newsletter

« Paris 2024 »

« Le Monde » décrypte l’actualité et les enjeux des Jeux olympiques et paralympiques de 2024.

S’inscrire

Avant de venir à New York, Droguet n’avait encore jamais joué de match sur le circuit principal. A Flushing Meadows, après avoir passé les trois tours de qualifications avec des victoires notamment contre Cristian Garin et Tennys Sandgren, il a obtenu au premier tour du tableau principal une victoire monumentale contre le 20ᵉ mondial, l’Italien Lorenzo Musetti.

Autre jeune joueur issu des qualifications, Hugo Gaston, 99ᵉ joueur mondial, a, lui, été battu par le Serbe Laslo Djere (numéro 38), 6-1, 6-2, 6-3. Vainqueur de deux tournois Challenger en juillet (Iasi et Trieste), le Toulousain a peiné tout le match face au puissant jeu de fond de court du Serbe. Le Français a cherché à forcer le destin au filet, gagnant 25 points sur des montées, mais il a aussi commis 29 fautes directes.

Au troisième tour, Laslo Djere, tête de série numéro 32, croisera le fer avec son compatriote Novak Djokovic, vainqueur de l’Espagnol Bernabé Zapata Miralles (6-4, 6-1, 6-1).

Caroline Garcia renonce au double

Demi-finaliste sortante, Caroline Garcia, éliminée dès le premier tour de l’US Open mardi, a expliqué mercredi être touchée par un deuil dans sa famille qui l’oblige en outre à renoncer au double. « Ces deux derniers jours ont été très difficiles pour notre famille. Ma grand-mère nous a quittés lundi après-midi », écrit la Lyonnaise de 29 ans sur les réseaux sociaux.

« Je n’ai pas pu me présenter hier [mardi] en [conférence] de presse après ma défaite, les émotions étaient trop grandes », ajoute-t-elle. A l’issue d’un match où elle était effectivement apparue à côté du sujet, Garcia était absente au point presse, pourtant obligatoire. Aucune explication n’avait alors été donnée.

« Mon cœur a besoin d’être auprès de mes proches pour dire un dernier au revoir à ma grand-mère, c’est pourquoi je ne pourrai me présenter en double avec Kristina [Mladenovic] sur ce tournoi », précise la joueuse. « Il y a un temps pour tout dans la vie. Le tennis aujourd’hui est secondaire », conclut-elle.

Lire aussi : US Open : Gaël Monfils qualifié pour le deuxième tour, où il affrontera Andrey Rublev

Le Monde